Garzelli : «2014, ma dernière feria»

Vic-Fezensac (32) - Interview

Marcel Garzelli, président du club taurin vicois./Photo DDM, N. Debbiche
                            Marcel Garzelli, président du club taurin vicois./Photo DDM, N.

Le président du club taurin vicois Marcel Garzelli tire un bon bilan de l'édition 2014 de la féria. Il annonce également son intention de prendre du recul l'an prochain.

Le président du club taurin vicois Marcel Garzelli revient sur la feria et annonce son retrait.

Une grosse semaine que Pentecôte s'est terminée, le moment de tirer les premiers enseignements ?

Je pense que nous avons réalisé une bonne feria et c'est un soulagement car je voulais absolument réussir celle que je voudrai comme ma dernière. Mais cette réussite est celle de toute notre équipe, de la commission taurine à celles chargées de l'animation, de l'accueil et de l'environnement des arènes. C'est un gros soulagement car par bien des côtés ce fut une feria sous haute tension. Pour les toros tout a relativement bien fonctionné nous avons eu une fréquentation satisfaisante pour parvenir à une situation d'équilibre. Nous avons retrouvé notre autonomie… même s'il y a eu des frais supplémentaires car il nous a fallu doubler les agents de sécurité.

Ce fut aussi une feria de la jeunesse ?

Effectivement. Nous avions fait le pari de la jeunesse et il a été gagné. Une nouvelle génération de torero est apparue qui par sa volonté de gagner a apporté un nouveau souffle comme Thomas Dufau, Alberto Lamelas, Perez Mota… Et l'ancien Vilches qui a fait un beau retour. 2014 restera comme une feria importante avec le toro en point d'orgue, avec la belle et grande image du Dolores Aguirre qui a terminé le cycle avec une charge émotionnelle énorme.

Il faut aussi parler des anti-taurin.

Effectivement ce groupe a perturbé la corrida du dimanche matin. Nous n'avons pas cédé à la provocation et c'est essentiel. Je dois remercier la Préfecture, la gendarmerie et la mairie qui avaient prévu les moyens suffisant et qui à tous moments ont eu la situation en main. Nous ne pouvons que nous féliciter de l'efficacité totale des forces de gendarmerie. Elles ont mis un terme, dès le dimanche midi à ces tentatives de perturbation et de déstabilisation.

Des enseignements à tirer pour la prochaine feria ?

Je le pense mais ce sera à mon successeur de les mettre en œuvre. Je souhaite que 2014 soit mas dernière feria. Je quitte le poste mais je ne quitte pas le club. Je répondrai toujours présent pour donner un coup de main. Si j'ai beaucoup moins envie d'organiser, par contre je n'ai oas perdu la passion taurine. Je vibre toujours comme au premier jour.